" >

Quelles aides peuvent bénéficier les personnes en situation de handicap ?

0

La France détient l’un des meilleurs systèmes de prise en charge des personnes en situation de handicap au monde. Pour alléger leurs charges financières ainsi que celles de leurs familles, l’État a mis en place de nombreuses aides financières. Ces dernières couvrent la majorité des besoins des PMR dans différents secteurs : déplacement, santé, etc. Découvrez-les ci-dessous.

L’allocation aux Adultes Handicapés

C’est une aide financière offerte à tous les adultes handicapés, dont le revenu financier est critique. Celle-ci est versée par la caisse d’allocations familiale ou la mutuelle agricole. L’A.A.H permet de faire face aux dépenses quotidiennes et de faire appel à un taxi pour handicapés lors des déplacements. Le seul critère d’éligibilité à ce dispositif repose sur :

  • les ressources financières de l’année fiscale N-2 ;
  • les revenus au cours des 3 derniers mois.

La durée de l’Allocation aux Adultes Handicapés est variée, selon le taux d’invalidité :

  • si elle est à plus de 80%, le PMR peut la percevoir jusqu’à la fin de sa vie ;
  • si elle est à moins de 80%, la durée maximale est de 10 ans.

Pour percevoir l’A.A.H, il suffit de remplir le formulaire MDPH et d’envoyer les pièces justificatives demandées.

La carte mobilité inclusion

Cette carte se démarque des autres par la mention « priorité » qui y est incluse. Elle permet d’éviter les longues files d’attente dans les établissements publics et les transports. Elle est particulièrement intéressante pour commander des taxis, car la demande du PMR est prioritaire. C’est d’ailleurs la politique que respecte AUTOCAR LYON TRANSFERT, une société spécialisée dans le transport des personnes handicapées. La carte mobilité avec « priorité » incluse, n’est octroyée qu’avec un taux d’invalidité à 80% et plus. Sinon, une note du médecin insistant sur l’importance de la position assise en transport public est obligatoire.

La majoration pour la vie autonome

C’est un dispositif financier permettant de financer une partie ou la majorité des dépenses sanitaires. Elle peut être cumulée avec l’A.A.H et est versée par la caisse d’allocation ou la MSA. La majoration pour la vie autonome prend en charge les dépenses suivantes :

  • Le loyer ;
  • Le service de nettoyage ;
  • Les frais liés au handicap, etc.

Elle cible les PMR avec un taux d’incapacité de 80 % et plus.

La pension d’invalidité

C’est l’aide financière pour personnes handicapées la plus sollicitée en France. Elle a été mise en place pour compenser la perte d’un revenu à la suite d’une capacité restreinte au travail. Initialement, c’est provisoire. Par contre, cela peut devenir définitif ou même être supprimé, selon la situation du PMR.

Les conditions d’éligibilité à la pension d’invalidité sont :

  • Etre reconnu invalide au sens de la Sécurité sociale ;
  • Etre dans l’incapacité de travailler pou obtenir 33 % du SMIC ;
  • Etre victime d’un accident de travail ;
  • Etre affilié à la Sécurité Sociale et avoir payé ses cotisations.

Le montant de la pension d’invalidité est déterminé en fonction de la situation du demandeur. Trois cas sont possibles :

  • Le demandeur peut exercer un métier, mais son arrêt est déterminé ;
  • Le demandeur est dans l’incapacité totale d’exercer un métier ;
  • Le demandeur est dans l’incapacité totale d’exercer un métier et a besoin de l’assistance d’une tierce personne pour vivre.

Les seuls habilités à déterminer le montant attribué par rapport à ces 3 catégories sont les médecins de la CPMA ou de la SMA. De plus, le calcul de la prime tient compte du salaire annuel moyen.

Leave a Reply